Les différentes causes de l’insomnie

Published by:

insomnie

Au-delà du choix de la literie ou de l’achat d’un oreiller ergonomique en sarrasin, l’insomnie est un trouble du sommeil qui peut avoir des causes très différentes selon les personnes concernées ; en fait, elle se caractérise par un manque de sommeil qui se répercute sur les activités de la vie quotidienne. La fatigue, le manque d’attention, les problèmes de concentration sont les quelques conséquences de l’insomnie. Mais peut-on s’en défaire ? Afin de déterminer la façon de s’en débarrasser, il faut, en premier lieu, connaître les causes de ce trouble. Si vous n’arrivez pas à fermer l’œil de la nuit depuis quelques temps et que vous ne comprenez pas pourquoi, lisez ce qui suit et vous saurez quoi faire pour mieux dormir.

Image d'une femme souffrant d'insomnie

Image d’une femme souffrant d’insomnie

  • Quels sont les types d’insomnie ?
    Ce n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme, c’est-à-dire que c’est le moyen que notre organisme a trouvé pour nous prévenir qu’il y’a un souci. 30 à 40% des adultes souffrent de ce symptôme au cours d’une année donnée.
    Il existe des insomnies de différentes natures. Certaines personnes peuvent être atteintes de manière périodique, c’est-à-dire que le sommeil sera troublé en raison d’un évènement particulier et cela durera quelques jours. D’autres auront plutôt des insomnies chroniques qui surviendront régulièrement (3 nuits par semaines ou plus pendant plusieurs mois). Il y’a également les personnes qui ont du mal à s’endormir toutes les nuits et d’autres qui se réveillent plusieurs fois dans la nuit ou trop tôt.
  • Facteurs environnementaux
    L’environnement extérieur peut vraisemblablement être la cause des insomnies. La lumière par exemple ou encore les bruits extérieurs peuvent empêcher de dormir. Tout le monde ne peut pas dormir avec la télé allumée.
  • L’état du matelas ou de l’oreiller peut également être en cause. Quoiqu’il en soit la pièce dans laquelle on dort doit être le mieux adaptée pour permettre de s’endormir dans les meilleures conditions, sinon la nuit n’aura aucun effet réparateur. Un insomniaque passera une nuit désagréable pendant laquelle il n’aura probablement pas le temps de rentrer dans la phase de sommeil profond, phase qui joue un rôle capital dans le phénomène de récupération de l’organisme.
  • D’autre part, Le contenu du repas revêt également son importance, un dîner trop lourd ou trop léger peut être un frein pour s’endormir, ainsi que la consommation excessive de boissons énergisantes ou excitantes, contenant de la caféine, de la théine, des boissons alcoolisées… D’autre part, enchaîner des journées un peu trop calme, sans la moindre activité physique ou à l’inverse trop d’activité physique peut provoquer des troubles du sommeil.

Problèmes de santé
Le syndrome des jambes sans repos est assez fréquent chez les personnes de 60 ans et chez les femmes enceintes. Il se caractérise par des picotements ou des brûlures qui provoquent l’envie de bouger les jambes dès qu’on est au repos et inactif. Il arrive que la personne atteinte de cette maladie se retrouve dans l’obligation de se dégourdir les jambes ou de les rafraîchir sous la douche, ce qui l’empêche de passer une bonne nuit de sommeil sans interruption. C’est un trouble neurologique dû à un manque de dopamine dans le cerveau et la moelle épinière, or cette hormone permet de réguler les mouvements (c’est un neurotransmetteur qui transmet les informations à une autre zone du cerveau qui régule les mouvements). La forme primaire étant génétique, on ne peut rien faire pour y remédier, en revanche, la forme secondaire peut être due à une carence en fer et en vitamine B9, à la caféine, au diabète, ou encore à la prise de certains médicaments.

 

  • L’apnée du sommeil entraîne des arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil. Généralement, elle touche les personnes en surpoids ou celles qui ronflent fortement. L’apnée du sommeil dure entre 10 et 30 secondes et survient plusieurs fois dans la nuit, ce qui provoque au réveil une somnolence ou encore des maux de tête. Pendant la nuit, il arrive que ces arrêts de la respiration entraînent une interruption du sommeil à une ou plusieurs reprises, ce qui justifie l’état de fatigue dans lequel les personnes souffrant de cette maladie peuvent se trouver.
    D’autres maladies gênent également l’installation du sommeil, comme par exemple les douleurs liées à l’arthrite et aux cancers, ou encore l’hyperthyroïdie qui se caractérise par un dérèglement de la glande thyroïde et entraîne une accélération de la plupart des fonctions de l’organisme, ce qui cause entre autre l’éveil pendant la nuit. L’asthme dont les crises peuvent se déclencher la nuit et les reflux gastro-œsophagiens qui se traduisent par des régurgitations de liquide gastrique peuvent être d’autres causes des problèmes de sommeil.
  • Problèmes psychologiques
    La plupart du temps l’insomnie est liée à des causes psychologiques (50% des cas). Effectivement, un traumatisme antérieur, peut être la source d’angoisses pendant la nuit, moment où l’on se retrouve seul, isolé dans un espace plus ou moins calme, ce qui laisse le temps de penser à certains évènements, et perturbe le sommeil. Une sorte de réaction en chaîne, peut avoir lieu, et s’ensuit une dépression après l’anxiété. En effet, les pensées négatives, le fait de ressasser les malheurs, accentue cette sensation de tristesse, les angoisses et active les systèmes d’éveil. Le cerveau est en ébullition, l’esprit divague, et on peut rester éveillé toute la nuit.
    Un phénomène peut se produire lors des toutes premières insomnies, la personne ayant eu les symptômes commence à angoisser à l’idée de retourner se coucher le jour suivant, de peur de revivre une nuit aussi désagréable. Le fait d’appréhender le moment d’aller dormir, provoque un stress supplémentaire qui rendra son sommeil encore plus difficile. On se retrouve dans un cercle vicieux.

Question d’hormones chez les femmes ?
La période avant la ménopause entraîne souvent quelques dérèglements hormonaux qui causent des irrégularités dans les cycles menstruels et quelques ballonnements abdominaux, mais aussi des troubles du sommeil. La réduction progressive du taux d’œstrogène a un impact sur la qualité du repos. La péri-ménopause cause aussi des bouffées de chaleur et de l’anxiété, ce qui a un lien direct avec l’apparition d’insomnies.

Les causes des insomnies sont multiples et contre toute attente il est primordial de se faire soigner si l’on a des insomnies trop fréquentes car les conséquences pourraient être désastreuses. Elles peuvent parfois se régler de manière assez simple si elles sont dues à une mauvaise hygiène de vie ou à des facteurs environnementaux. En revanche, pour les causes psychologiques, il est préférable de consulter afin de régler ce problème. Malheureusement, les maladies qui provoquent l’insomnie ne peuvent pas toutes se soigner, cependant dans de très nombreux cas une solution est trouvée pour permettre à l’insomniaque de trouver le sommeil.

La relaxation apporte la joie au quotidien et permet de mieux dormir

Published by:

Se relaxer, même si ce n’est pas simple de nos jours, en vaut l’effort car lorsque l’on atteint un niveau de détente élevé notre corps et notre psychisme sont en parfaite adéquation, nous sommes alors dans les meilleures conditions pour mieux dormir. Que vous habitiez un petit village ou une grande ville il est toujours possible de trouver un état d’équilibre mental propice à la plénitude.